La coordination

En sport, la coordination motrice permet au sportif de maîtriser des actions dans des situations prévisibles ou imprévisibles, de les exécuter de façon économique ainsi que d’apprendre rapidement de nouveaux gestes sportifs. Le guidage et la régulation des gestes font appel aux facteurs psychomoteurs liés à l’apprentissage moteur et aux qualités physiques comme la force, la vitesse, la souplesse et l’endurance. On ne peut pas considérer le développement de la coordination comme une fin en soi, mais plutôt comme la base de l’entraînement spécifique d’une discipline sportive.

Qu’est-ce que la coordination ?

La coordination motrice est la capacité à réaliser un geste précis et intentionnel, avec vitesse, efficacité et fiabilité, grâce à l’action conjuguée du système nerveux central et de la musculature squelettique. Le système nerveux central régule, en tant que centre de traitement, l’ensemble des messages transmis par les récepteurs sensoriels et élabore un plan d’action qu’il met en route, pour espérer réaliser le projet envisagé. Sous le terme de coordination sont regroupés les concepts d’habileté motrice, d’adresse et de technique.

Quelles sont les différentes formes de coordination ?

La coordination générale correspond à toutes les actions psychomotrices non spécifiques, c’est-à-dire hors forme de production gestuelle destinée à réaliser un objectif précis et réglementé dans une discipline. L’apprentissage et l’entraînement doivent faire en sorte que le nombre de schémas de programmations motrices générales soit le plus élevé possible pour faciliter ensuite l’intégration de coordinations spécifiques à une activité sportive. Des copies de programmes, déposés dans les couches profondes du système nerveux central, vont être enrichies par de nouveaux enseignements et permettront de constituer les fondements de futurs mouvements coordonnés.


Pourquoi développer la coordination ?

Le développement de la coordination permet de s’adapter à des conditions changeantes et d’apprendre de nouvelles possibilités de résolution à une même problématique ou situation. Il est donc indispensable de remplir notre boite à outils avec le plus d’éléments possible. Cette qualité physique est une condition de base pour l’expression de toutes les autres qualités physiques. Elle permet d’exploiter le potentiel maximum des qualités comme la force, l’endurance et la vitesse.

Comment développer la coordination?

Les qualités de coordination ne peuvent être développées que par la répétition d’exercices nécessitant une grande contribution coordinatrice. Il faut proposer des exercices avec des situations motrices simples, amplifiées en difficulté et demandant une adaptation de réalisation. Les exercices diminuant le temps d’exécution des actions et modifiant les contraintes externes à l’action sont conseillées. L’acquisition d’un nouveau mouvement se basera sur le répertoire d’anciennes coordinations possédées par le sportif. Plus ce répertoire sera conséquent, plus rapide sera l’acquisition d’un nouveau mouvement.

INSCRIVEZ-VOUS POUR UNE SÉANCE GRATUITE ET IDENTIFIER VOS POINTS FORTS !

Toutes les belles histoires commencent par un premier rendez-vous.
C’est le moment de vous lancer pour réaliser vos objectifs.

Fiche de bilan de condition physique
Fiche de bilan de condition physique